Industrielle et commerciale Éclairage d’entrepôt à LED sont utilisés pour fournir un éclairage ambiant et une visibilité des tâches dans les installations de stockage commerciales et industrielles.

Les entrepôts sont conçus pour offrir un environnement approprié au stockage de marchandises, de matériaux et d’équipements qui doivent être protégés des éléments extérieurs et peuvent fournir des services à valeur ajoutée tels que le mélange de produits, l’assemblage léger, l’exécution de commandes, le transbordement, l’emballage, etc.

Les opérations d’entrepôt sont le cœur de l’entreprise. La conception de l’éclairage de l’entrepôt est un facteur clé pour maximiser la productivité et minimiser les erreurs et les accidents dans toute installation.

Un environnement capable de faire circuler les marchandises et les matériaux rapidement et efficacement dans les zones de stockage, tout en assurant la sécurité des travailleurs, exige une solution d’éclairage qui favorise la performance visuelle et le confort.

Dans le même temps, l’éclairage des entrepôts est mis au défi de minimiser les coûts et les perturbations dans un environnement aux plafonds hauts et difficiles d’accès et aux vastes espaces, et peut exiger que l’équipement d’éclairage survive à des températures élevées ou basses, à des conditions atmosphériques anormales et à de longues heures de fonctionnement.


Les entrepôts, et leurs différents cousins, comme les centres de distribution, sont très diversifiés dans leurs applications. Les entrepôts peuvent être classés par type, lequel est défini par les caractéristiques du bâtiment (conception architecturale, hauteur de plafond, capacité de chargement, etc.)

Les types d’installations d’entreposage les plus courants sont les entrepôts régionaux, les entrepôts de vrac, les entrepôts de distribution lourde, les installations de distribution réfrigérée et les installations de support de rayonnage.

Les entrepôts régionaux, également appelés entrepôts locaux ou entrepôts de bureaux, ne dépassent généralement pas les 100 000 pieds carrés. Ces installations n’ont pas de caractéristiques de fabrication et leur fonction principale est de stocker des marchandises.

Les entrepôts de vrac sont de grandes installations de stockage qui peuvent accueillir de grands volumes de marchandises et de matériaux pendant des périodes allant du stockage extensif à la distribution quasi immédiate.

Ces installations ont une taille minimale de 100 000 pieds carrés et une taille maximale qui peut dépasser 1 000 000 de pieds carrés. Les entrepôts de vrac ont généralement des hauteurs de plafond supérieures à 20 pieds, approchant souvent les 30 pieds dans les bâtiments plus récents.

L’espace de fabrication représente un faible pourcentage de la surface totale du bâtiment, dépassant rarement 10%.

Les bâtiments de distribution lourde ou centres de distribution partagent certaines caractéristiques avec les entrepôts de vrac, mais privilégient la fonction de distribution à celle de stockage.

Ces bâtiments ont des plafonds qui atteignent ou dépassent 30 pieds de hauteur et ont une superficie minimale de 100 000 pieds carrés.

Les entrepôts de vrac et les bâtiments de distribution lourde ont tous accès à des rayonnages (mobiles ou fixes). Les bâtiments de distribution réfrigérés sont des installations à atmosphère contrôlée équipées de salles réfrigérées (refroidisseurs) pour stocker les produits à des températures supérieures à 0°C (32°F) et de salles de stockage congelées (congélateurs) pour stocker les produits à des températures inférieures à 0°C (32°F).

Les bâtiments à rayonnages offrent la plus grande efficacité spatiale grâce à l’utilisation de rayonnages en hauteur qui couvrent tout l’espace. Ces installations disposent de systèmes de transport et de récupération entièrement automatisés qui permettent aux niveaux de stockage de s’élever à plus de 100 pieds.


Avec l’augmentation des coûts de l’énergie et de la main-d’œuvre, le maintien d’un contrôle étroit des dépenses d’exploitation est un élément essentiel de la gestion des entrepôts. Les entrepôts sont des bâtiments énergivores, de grande taille, qui fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Chaque petite économie peut s’additionner et contribuer à améliorer les résultats.

Une installation inefficace peut éroder les résultats d’une entreprise et la placer en situation de désavantage concurrentiel. L’éclairage traditionnel des grandes baies utilisant la technologie HID et fluorescente est un fardeau pour vos ressources.

Le fait de dire adieu à ces technologies n’est pas seulement dû à des inefficacités à la source, mais peut être attribué en grande partie au mauvais comportement d’autres composants dans le cadre de l’efficacité des applications d’éclairage (LAE) et à la maintenance coûteuse de l’éclairage associée à l’utilisation des lampes à décharge à haute intensité et des lampes fluorescentes.

La sortie omnidirectionnelle des lampes HID et fluorescentes rend difficile la conversion efficace de la lumière émise en une distribution plus utile. Lorsque les lampes HID et fluorescentes sont installées dans des luminaires, leur modeste efficacité est immédiatement battue d’environ 30%.

Les solutions d’éclairage traditionnelles sont sensibles aux commutations à haute fréquence et sont incompatibles avec les capteurs avancés et les commandes sans fil.

L’allumage et l’extinction constants ainsi que les faibles performances de gradation des lampes à décharge et des lampes fluorescentes placent les gestionnaires d’installations devant le dilemme suivant : laisser ces lampes allumées 24 heures sur 24 pour maximiser leur durée de vie ou les éteindre pour réduire la consommation d’énergie lorsqu’il n’y a pas de trafic ou d’activité.

Certains des autres problèmes étaient liés à l’éclairage traditionnel des entrepôts. L’utilisation de boîtiers en verre rend ces lampes vulnérables aux chocs mécaniques ou aux vibrations. Les défaillances du boîtier (explosion des ampoules) des lampes aux halogénures métalliques peuvent même mettre en danger les travailleurs et les équipements. Les températures plus froides sollicitent souvent les lampes fluorescentes, ce qui remet en question leur performance dans les entrepôts frigorifiques.


Les entrepôts prennent le train des LED en marche pour profiter des avantages de l’éclairage à semi-conducteurs. Avec des efficacités de source lumineuse allant jusqu’à 150+ lm/W, une conversion complète à la technologie LED peut réduire la consommation d’énergie de plus de la moitié.

La possibilité de convertir l’énergie électrique en énergie lumineuse par électroluminescence dans un boîtier semi-conducteur compact permet d’optimiser pleinement tous les facteurs LAE pour réaliser des économies d’énergie, et pas seulement d’améliorer l’efficacité de la source lumineuse.

L’efficacité et la distribution effective de la lumière émise par les LED directionnelles peuvent être obtenues plus facilement qu’avec les sources lumineuses classiques.

L’efficacité optique, c’est-à-dire le rapport entre la lumière émise par un luminaire et la lumière émise par une source lumineuse, est un indicateur de performance clé dans la conception des luminaires.

L’utilisation d’optiques secondaires de précision au niveau de l’emballage permet aux luminaires à LED d’atteindre des efficacités optiques supérieures à 90% tout en fournissant une distribution lumineuse très uniforme, essentielle à la performance et à la sécurité des utilisateurs des installations.

Avec des capacités d’allumage et de redémarrage instantanés et de gradation sur toute la plage, les LED offrent la souplesse nécessaire pour fournir un éclairage à la demande grâce à la gradation, au contrôle de l’occupation, à la récolte de la lumière du jour et/ou au contrôle de l’heure.

L’intégration de la mise en réseau et de l’intelligence logicielle dans les luminaires à LED peut étendre les avantages de l’efficacité énergétique de l’éclairage à LED. L’intégration de l’éclairage à semi-conducteurs à l’Internet des objets améliore non seulement le contrôle de l’éclairage, mais facilite également un échange de données sans précédent entre l’éclairage et d’autres systèmes de gestion du bâtiment.


La grande diversité des agencements de bâtiments et des hauteurs de plafond a conduit à une prolifération de luminaires d’entrepôt qui ont été créés pour être compatibles et intégrés dans des environnements d’entrepôt spécifiques.

La hauteur libre des nouveaux centres de distribution et des entrepôts liés aux installations de fabrication a augmenté régulièrement au fil des ans, passant de 24, 28, 32 et plus récemment 36 pieds, en raison de la demande croissante de capacité cubique pour l’empilage et les rayonnages.

Par conséquent, les luminaires des entrepôts industriels et commerciaux entrent généralement dans la catégorie des luminaires pour grande hauteur, qui sont conçus pour être installés dans des bâtiments dont la hauteur libre dépasse 6,1 mètres (20 pieds).

Le choix de la configuration du luminaire est principalement régi par les exigences de distribution de la lumière.

En général, la qualité de la couleur de la source lumineuse n’est pas une priorité dans la conception de l’éclairage d’un entrepôt. Ce sont généralement l’efficacité lumineuse et les performances thermiques qui déterminent le choix de la source lumineuse.

L’indice de rendu des couleurs (CRI) des LED est généralement de l’ordre de 80, ce qui se situe au milieu de la fourchette acceptable pour les applications d’éclairage d’entrepôt.

Dans la plupart des cas, ce niveau de fidélité des couleurs répondra aux exigences de discrimination des couleurs pour l’éclairage des entrepôts. Une représentation correcte des couleurs et des températures de couleur élevées indiquent un spectre riche en énergie de longueur d’onde bleue, qui contribue à l’acuité visuelle dans le spectre, ce qui est important pour la restauration des objets lors de l’exécution de tâches orientées vers le détail.


Malgré des améliorations impressionnantes en matière d’efficacité énergétique par rapport aux sources lumineuses classiques, les LED convertissent actuellement moins de 50% de l’alimentation électrique en lumière et dissipent le reste sous forme de chaleur.

La chaleur est déposée dans le boîtier de la LED par conduction, plutôt que par rayonnement thermique comme dans les lampes à incandescence.

Afin de maintenir la température de jonction critique en dessous d’une limite fixée à tout moment et dans toutes les conditions de fonctionnement, la chaleur résiduelle générée au niveau de la jonction des LED doit être transférée à l’air ambiant par conduction thermique et convection à travers tous les éléments qui constituent le chemin thermique.

Une surchauffe localisée due à une gestion thermique inadéquate accélère la dégradation de la puce et des matériaux d’emballage, ce qui entraîne une dépréciation du flux lumineux et une réduction de la durée de vie. La gestion thermique est donc l’un des aspects les plus importants de la conception d’un système de LED.

Une gestion thermique efficace nécessite une approche globale qui inclut la régulation du courant d’attaque, une meilleure dissipation de la chaleur dans le chemin thermique et l’utilisation de LED et de composants électriques thermiquement stables.


Une bonne conception optique améliore l’efficacité de la transmission optique, maximise l’espacement des luminaires, favorise les performances visuelles et améliore le confort visuel.

L’objectif de la conception optique d’un système d’éclairage d’entrepôt est généralement de fournir et de distribuer la lumière de manière précise et uniforme à la zone prévue, avec un minimum de pertes optiques.

Si un éclairage horizontal uniforme est toujours une exigence minimale pour les applications d’éclairage de grande hauteur et de petite hauteur, l’importance de l’éclairage vertical ne doit pas être négligée.

Dans les zones de stockage avec des systèmes d’étagères, il est essentiel de fournir un éclairage vertical élevé pour identifier rapidement le contenu des étagères.

Il faut s’efforcer d’éclairer toutes les tâches visuelles qui se déroulent dans le plan vertical, en fournissant un éclairage très uniforme de haut en bas, sur toute la longueur de l’allée de stockage.